Mes signes religieux a l’ecole : votre probleme essentiellement francais ?

Mes signes religieux a l’ecole : votre probleme essentiellement francais ?

Le sujet des insignes religieux a l’ecole renvoie au probleme de la laicite et des relations religion/Etat.

Suivant le modele adopte par chaque pays, la reponse differe. Ainsi, ce qui pose difficulte pour 1 type de societe ne se pose que rarement Afin de un autre.

J’ai France, pays d’accueil et d’immigration, a depuis longtemps integre des populations Plusieurs. Jusqu’a la fin du 20e siecle, celles-ci se pliaient a toutes site rencontre mydirtyhobby les fondements republicains de laicite sans tergiversation. Pour les communautes qui desiraient preserver une education religieuse, contrairement a l’enseignement republicain laic, l’Etat a foutu en place un systeme d’ecoles confessionnelles privees, sous contrat ou nullement. C’est la situation pour les Juifs, des catholiques pratiquants, des theosophes, etc. Or voila voili  certains decennies qu’une minorite d’immigres demandent que les regles nationales soient changees en leur faveur, c’est-a-dire que l’espace public ne soit plus « neutre » mais permette l’affichage de l’appartenance cultuelle. Une premiere dans l’Hexagone.

Comment se fait-il effectivement qu’en France, contrairement a de nombreux autres pays occidentaux, le port de indices religieux fasse polemique ?

En Grande Bretagne, en Allemagne, au Canada ou aux Etats-Unis, un tel cas n’eveille aucune tel debat. Au contraire, il fait part integrante des valeurs de ces societes. Pourquoi ? Parce que ces pays se basent sur votre modele multiculturel, a savoir qu’ils reconnaissent l’ensemble des groupes culturels/religieux, avec des nuances neanmoins. Aux Etats-Unis Prenons un exemple, religion et Etat paraissent separes : les institutions du pays se veulent laiques mais la societe americaine demeure plutot croyante, toutes fois confondues. Notre liberte de culte y est une valeur fondamentale. Pourtant en Grande Bretagne et au Canada, la Reine incarne le chef supreme de l’Eglise anglicane, donc pas de separation Eglise/Etat mais une liberte culturelle/cultuelle complete pour l’ensemble des minorites. En Allemagne et au Maroc existe une Eglise officielle avec un statut preferentiel, malgre i§a, des autres religions sont reconnues et respectees. En Israel, par contre, il n’y a aucun separation religion/Etat. Le Rabbinat fera part des institutions et joue un role politique. Notre judaisme reste la religion officielle du pays mais les autres cultes et communautes jouissent de libertes. L’eventualite en France se montre different. J’ai separation religion/Etat recommence radicale depuis la loi de 1905. Encore, la Republique se veut une et indivisible, donc egalitaire. Aucune place pour les groupes ethniques. Non juste les institutions le laiques mais egalement l’espace commun, contrairement aux societes multiculturelles qui permettent l’affichage de l’identite ethnico-culturelle ou religieuse en public. En France, pour assurer l’egalite de tous aux yeux une Republique qui ne differencie pas ses bambins, l’espace partage se definit donc comme neutre, c’est-a-dire absent de signes d’appartenance. J’ai liberte individuelle assuree par nos institutions republicaines se vit dans la sphere intime tant qu’elles ne contreviennent nullement a l’ordre public, a J’ai securite de l’Etat ou au respect des principes democratiques.

Notre combat entre les tenants d’une laicite pure et dure et ceux du multiculturalisme releve du domaine philosophique autant que du politique. Pour les premiers, Le concept d’egalite absolue entre l’integralite des citoyens ne va s’incarner que au sein d’ une neutralite stricte. D’ou l’exigence du respect en laicite. Pour nos seconds, le respect une liberte de chacun comme droit fondamental prime via l’egalite. Mes multi-culturalistes pretendent qu’un individu ne va remplacer d’identite chaque fois qu’il passe du public au prive et muer de l’etre ethno-social issu d’une culture particuliere au citoyen neutre. On ne peut le depouiller de sa consubstantialite sous pretexte de laicite. Sans compter que, des multi-culturalistes remettent en cause la notion de « neutralite ». Par exemple, si la sphere commune reste definie comme telle, elle devra l’etre totalement, a savoir depourvue de tout signe culturo-religieux quel qu’il soit. Or, il s’avere en faits que la France qui se dit laique, affiche a Noel Plusieurs sapins, des creches, des peres Noel ; a Paques des ?ufs, des cloches suivant la tradition catholique. Mes heures officiels feries comptent aussi des fetes religieuses : la Toussaint, l’Ascension, la Pentecote, etc. L’espace public n’est donc jamais « neutre » mais reflete la culture dominante partagee par la majorite. Tout cela en denote se voit considere tel atteinte a Notre « neutralite ». Surfant dans une telle opposition ideologique, les minorites ethnico-religieuses en ont profite pour affirmer leurs revendications particularistes, comme 1 droit. Or d’apres la vision radicale, il n’existe de droits que ceux egaux Afin de l’ensemble de. Pour la liberale, le droit des minorites est reconnu et respecte mais pour les individus. Et suivant le multiculturalisme, il y a bien des droits bien particuliers a toutes les minorites en tant que collectif.

En France, contrairement aux autres pays cites, la dissonance vient du fait que des groupes ethnoculturels, non reconnus en tant que tels par la Republique laique, demandent des droits appartenant au modele multiculturel dans une societe qui se veut egalitaire et unitaire, principes issus de la Revolution francaise ayant fonde la Nation. Cependant, une des caracteristiques d’une societe moderne se trouve dans l’identite multiple, trans et/ou supranationale. L’unite du peuple heritee des Jacobins a vole en eclats au milieu du 20e siecle avec les vagues de migrations sans precedent dans l’histoire de l’humanite. Aussi, l’ancien creuset, symbole d’integration contre le repli identitaire, parai®t ne pas resister a Notre poussee des nouvelles precisions sociodemographiques. D’une societe unificatrice, la France est passee de facto a une societe multiculturelle, modele qui lui etait jusqu’a recemment totalement etranger et en contradiction avec ses valeurs.

Legg igjen en kommentar

Din e-postadresse vil ikke bli publisert.